richardson

James Cleland Richardson

Au Miraumont Anadac Cemetery, on trouve une tombe particulière, celle du  Piper, James Cleland Richardson, VC, 16th Bn. Canadian (Manitoba) Regiment, tué au combat le 09/10/1916 et enterré à l’emplacement  III. F. 36.
Jimmy Richardson VC  est un récipiendaire canadien de la Victoria Cross, la plus prestigieuse distinction pour bravoure face à l'ennemi qui puisse être attribuée aux forces britanniques et du Commonwealth et plus rarement aux soldats alliés.


Richardson est né à Bellshill, en Ecosse. Il émigre et habite Vancouver puis Chilliwack, Colombie-Britannique, Canada. Il est Piper à la 72e Seaforth Highlanders of Canada quand il  se porte volontaire pour intégrer le Corps expéditionnaire canadien pendant la Première Guerre mondiale. Agé de 20 ans, il reçoit la victoria Cross pour le fait suivant,:  
Lors de la bataille des Hauteurs d'Ancre (Somme), le 8 Octobre 1916, à Regina Trench, la compagnie est retenue par un réseau de fils barbelés et stoppée par des tirs intenses. Le Piper Richardson, qui a obtenu la permission de jouer pour la compagnie «over the top » arpente l'extérieur du périmètre en jouant de la cornemuse pour motiver les troupes. 
La résistance faiblit face à l’engagement de la compagnie et de son piper et la position est enfin capturée. 
Plus tard, le joueur de cornemuse est désigné pour ramener un camarade blessé et quelques prisonniers. Après s’être acquitté de sa mission, James Richardson insiste pour retourner en arrière afin de récupérer sa cornemuse qu'il a laissée derrière lui. Il n'a jamais été revu.
Cependant, Les restes de Richardson ont été trouvés en 1920 et il est enterré au cimetière militaire Adanac, situé à 6 miles au nord-est d'Albert, France (parcelle III, rangée F, tombe 36). Mais le plus extraordinaire reste à venir.

On croyait que la cornemuse de Richardson était perdue dans la boue de la Somme depuis près de 90 ans. En 2002, lorsque le Pipe Major du Canadian Scottish Regiment (Princess Mary) a répondu à une annonce sur Internet. il a découvert que l'école préparatoire Ardvreck en Ecosse était en possession d'une cornemuse avec le tartan unique de Lennox, le même tartan utilisé par les joueurs de cornemuse du 16e  Bataillon (Canadian Scottish) du 72e Seaforth Highlander. Un aumônier de l'armée britannique, le major Edward Yeld Bate, avait trouvé la cornemuse en 1917 et l’avait ramenée chez lui après la guerre dans une école en Ecosse, où il était professeur. La cornemuse n’avait pas été identifiée et elle servait de symbole marquée du sang d'un piper inconnu de la Grande Guerre.
Andrew Winstanley du Canadian Club et le Pipe-major Roger McGuire sont en grande partie responsables du travail d'enquête dans l'identification de la cornemuse de Richardson. Avec le soutien du Canadian Club et un groupe de citoyens, le Pipe-major McGuire a voyagé en Ecosse en Janvier 2003 pour identifier la cornemuse  qui étaient exposée à Ardvreck  en Écosse, pendant plus de neuf décennies. Tomas Christie, un autre piper, a initié la recherche des origine de cette cornemuse.
Leurs efforts collectifs a amené une preuve concluante permettant d'identifier la cornemuse comme celle du Piper Richardson, tué en ce jour fatidique de 1916. Un donateur anonyme a facilité l'achat de la cornemuse au nom des citoyens du Canada. En Octobre 2006, un groupe de dignitaires invité en l'Ecosse  a reçu la cornemuse du directeur de l'école Ardvreck pour la rapatrier au Canada.


Le 8 Novembre 2006, la cornemuse a été officiellement rapatriée lorsque les troupes du Canadian Scottish Regiment (Princess Mary) l'ont installée à l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique comme un rappel de la valeur d'une génération. Elle est actuellement exposée au public.
Une statue de Richardson a été érigée devant le musée de Chilliwack, en Colombie-Britannique.


Crédits Photo : Musée de Chilliwack.

0 commentaires: